FESTIVAL OVNi 2018, (dans le détail)

Du 16 au 25 Novembre, le parcours OVNi en Ville
fédère une vingtaines de structures niçoises pour un projet collaboratif
basé sur un jeu d’invitations, pour célébrer l’art vidéo.

Programme 1/3 Parcours OVNi en ville

Dès le 16 novembre, OVNi invite à (re)visiter des lieux chargés d’histoire comme le Palais Lascaris, musée des instruments de musique baroque avec une œuvre de Julien Roby sélectionnée par l’école Le Fresnoy ainsi que la Chapelle de La Providence  avec une installation de lumière d’A.I.L.O. A proximité, chez « De l’air« , Stephane Brasca propose une œuvre de Brodbeck & de Barbuatà et pour finir Ben nous accueille au Laboratoire X16 (Atelier César) avec une programmation surprise.

Le 17 Novembre, après une  projection courts-métrages en présence de Georges Sammut pensée par Vu pas vu à la Maison des Associations, une grande soirée est organisée au 109 – pôle de culture contemporaine, où l’art vidéo côtoie productions sonores et numériques. Des œuvres vidéos de João Onofre et de Pedro Alonso et Hugo Palmarola s’exposent au Forum d’Urbanisme et d’Architecture; La Station y inscrit son exposition d’Alain Biet et propose pour la soirée Total Contest, un événement du Riot Season Show ; on retrouve Maxime Martins  avec Héliotrope (Un Festival c’est trop court!); enfin se tient l’ouverture du festival des arts numériques Arrêt sur Image du Hublot à l’Entrepont avec des installations, concerts et performances de Cécile Beau et Nicolas Montgermont, Denis et Julien Gibelin, Nicolas Clauss et Sylvain Kassap, et Elio Libaude.

Tout au long du festival, le parcours OVNi en ville vous amène dans les lieux incontournables de l’art contemporain niçois et dans des lieux plus insolites. Ainsi, du MAMAC avec l’exposition Inventing Dance : In and around Judson, le parcours vous conduit au Musée d’archéologie Terra Amata avec une œuvre d’Harun Farocki présentée par le FRAC PACA, en passant par Bel Oeil, qui accueille une installation d’Henri Olivier. A la Passerelle est organisée une séance de projection par l’association des étudiants de la Villa Arson, avec: Arnaud Arini , Vincent Berger, Quentin Blomet, Julien Carpentier, Désir D’enfant, Hayoung Kim, Elvire Ménétrier, Louise Mervelet, et Stanislas Paruzel.

La librairie Vigna et leur programmation de collectifs queers: Chotas en Transicion (Bolivie) Rabbit Hole (Portugal) et THEM Project (France/Allemagne) mérite une attention particulière, ainsi que la proposition de We want art everywhere avec Katja Mater, chez Colette Soardi.

Un peu plus loin, vers la libération, Espace à Vendre présente une exposition de Karine Rougier, et la Galerie Eva Vautier une exposition sur la Figuration libre avec en pendant un film de Ben. Les espaces alternatifs se prêtent aussi au jeu et le collectif VHS organise une exposition et un concert à la Zonmé.

Des espaces privés ouvrent leurs portes tel que Chez Lola Gassin qui présente « Instants seconds » par Marcel Bataillard et Benoît Grimalt, Moving Art (Véronique de Lavenne) avec une exposition de Gladys Nistor, ou encore La conciergerie Gounod, avec une exposition de Kıymet Daştan. L’Espace Gred propose quand à lui une programmation d’Alexandre Gredzinski.

Ce parcours se complète le second week-end, les 24 et 25 novembre dans le quartier des musiciens où les hôtels se sont fédérés pour proposer des balades dans leurs chambres avec les parcours OVNi à l’hôtel et le Salon Camera Camera.
Villa Victoria, Villa Rivoli, La Malmaison, Hôtel Splendid, Hotel Windsor.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.