Almine Rech gallery, Claire Tabouret.

La galerie Almine Rech est heureuse d’annoncer la représentation de Claire Tabouret. Sa première exposition avec la galerie sera inaugurée le samedi 8 septembre 2018 à Paris.
Dans ses peintures figuratives, ses dessins et sculptures, Claire Tabouret scrute l’identité, posant son regard sur l’enfance et ses énigmes, l’individu isolé ou en groupe. Parfois masqués, maquillés ou déguisés, les enfants et les femmes aux visages muets de ses tableaux se tiennent droits devant le spectateur tels des arrêts sur image. La récente fresque immersive réalisée au château de Fabrègues dans le sud de la France est l’exemple de l’univers atemporel et parfois carnavalesque que réalise l’artiste dans ses peintures. Souvent enduites d’une première couche de fluo, et réalisées sur des toiles de grands formats, ses œuvres aux tonalités tantôt sombres, tantôt acidulées, comme dans l’ensemble des Débutantes, dégagent une impression d’énigme théâtrale. Avant la représentation de groupes et de personnages dans des postures pouvant rappeler celles de la peinture romantique, Claire Tabouret s’intéressait aux paysages diurnes et nocturnes, et souvent aquatiques. C’est à cette période qu’elle réalisa notamment la série des Maisons inondées qui l’a fait connaître et l’ensemble des Migrants. Issues de photographies glanées sur internet ou dans les archives, ses toiles sont teintées d’expérience personnelle déployant un univers d’histoires et de souvenirs.
Claire Tabouret (née en 1981, Pertuis, France) vit et travaille à Los Angeles. Elle est diplômée de l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris (2006), et a étudié à la Cooper Union School of Art, New York (2005). En 2012, elle est lauréate du Prix de Yishu8 à Pékin. En 2017, l’artiste a bénéficié de plusieurs expositions personnelles parmi lesquelles, The Dance of Icarus, YUZ Museum, Shanghai ; Claire Tabouret + Cash for Gold like Smoke for Mirrors and Land for Sea, La Friche la Belle de Mai, Marseille et Neptune, Le Creux de l’enfer, Thiers. Ses expositions de groupe récentes incluent One Day I broke a Mirror, Villa Medici, Rome ; L’illusion des lumières, Palazzo Grassi, Venise ; Shit and Die, Palazzo Cavour, Turin ; Portraits from the École des Beaux-Arts Paris, Drawing Center, New York ; Des visages, des figures, FRAC Auvergne and Vivre!, Musée national de l’histoire de l’immigration, Paris. Ses œuvres font partie d’importantes collections, notamment: Los Angeles County Museum of Art (LACMA), Pinault Collection, Agnès b. et FRAC Auvergne.

In her figurative paintings, drawings and sculptures, Claire Tabouret scrutinizes identity and takes a closer look at childhood and its enigmas, the individual isolated or within a group. Sometimes covered, made up or disguised, children and women with mute faces stand upright in front of the viewer like frozen frames. The recent immersive mural realized at Fabrègues Castle in the south of France is an example of the timeless and sometimes carnivalesque universe that the artist creates in her paintings. Often coated with a primary fluorescent layer, and realized on large-scale canvas, her works, whose tonalities are sometimes dark and sometimes acidic, as in the ensemble of the Débutantes, exude theatrical enigma. Before the representation of groups and characters, which may recall those of Romantic painting, Claire Tabouret was often interested in aquatic diurnal and nocturnal landscapes. During this time, she notably realized the Maisons Inondées, the series which brought her to recognition, as well as the ensemble entitled Migrants. Originating in internet or archival found photographs, her canvases are tainted with personal experience, unfurling a universe of stories and memories.
Claire Tabouret (b. Pertuis, France, 1981) lives and works in Los Angeles. She received her B.F.A. from the École Nationale Supérieure des Beaux-Arts, Paris, in 2006 and studied at Cooper Union, New York, in 2005. In 2012, she was awarded the Yishu8 Prize in Beijing. In 2017, the artist benefitted from several solo shows including The Dance of Icarus, YUZ Museum, Shanghai ; Claire Tabouret + Cash for Gold like Smoke for Mirrors and Land for Sea, La Friche la Belle de Mai, Marseille and Neptune, Le Creux de l’enfer, Thiers. Recent group exhibitions include One Day I broke a Mirror, Villa Medici, Rome ; L’illusion des lumières, Palazzo Grassi, Venice ; Shit and Die, Palazzo Cavour, Turin ; Portraits from the École des Beaux-Arts Paris, Drawing Center, New York ; Des visages, des figures, FRAC Auvergne and Vivre!, Musée national de l’histoire de l’immigration, Paris. Her work has been acquired by major collections and is notably part ofthe Los Angeles County Museum of Art (LACMA), Pinault Collection, Agnès b. and FRAC Auvergne, among others.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.