Édito juillet

Comme beaucoup de Français, je me suis intéressée en ce mois de juillet, à ce qu’on appelle l’affaire Benalla et j’ai commencé à en commenter les péripéties pour finalement préférer emprunter au discours d’Édouard Philippe, prononcé à l’Assemblée nationale, ces…

Lire la suite...