BACKSLASH, Charlotte Charbonnel

Paleomancie
Vernissage le samedi 17 mars de 14h à 21h
du 17 mars au 27 avril 2018

Nommée Woman to Watch 2018 par le National Museum of Women in the Arts de Washington, Charlotte Charbonnel revient pour la troisième fois à la galerie Backslash avec une série d’installations réalisées suite à de nombreuses recherches sur des sites naturels exceptionnels dont elle a extrait et réinterprété l’essence-même de chacun.

L’analyse et l’écoute des matériaux et des phénomènes terrestres sont au cœur des recherches de Charlotte Charbonnel. Pour ce nouvel ensemble d’œuvres, les installations et les vidéos exposées décortiquent ce que la Nature a élaboré depuis des millénaires.
L’exposition s’est inévitablement construite autour de l’idée d’une ode aux quatre éléments : la terre, l’air, le feu et l’eau. Chacune d’entre elles propose un hommage, une réinterprétation des effets de ces éléments les uns sur les autres, des reliefs karstiques du Vercors au son d’un volcan à Java, le long de phénomènes divinatoires ou quasi alchimiques.

Dans le cadre de son exposition personnelle à La Halle – centre d’art contemporain de Pont-en-Royans, Charlotte Charbonnel a eu accès aux entrailles du massif du Vercors, et plus précisément à la grotte de Choranche et aux fontaines pétrifiantes de La Sône. Elle en a extrait des vidéos hypnotiques sur le travail de l’eau et le bruit de son écoulement ainsi que des installations faites d’éléments travaillées à la fois par la Nature et par l’artiste elle-même. Parmi les œuvres présentées à la galerie, des stalactites de verre façonnés par l’homme à partir du panorama caverneux de Choranche et ornés de tuf composent une forêt géologique artificielle ; des plaques d’ardoise placées sur le cristallisoir des fontaines pétrifiantes dont le travail de l’eau calcaire a défini un ensemble de photographies géologiques aléatoires. C’est une rencontre entre la main de l’artiste et l’action indomptable de la Nature que Charlotte Charbonnel a voulu transposer dans une scénographie ambitieuse.
D’explorations en Colombie et en Indonésie, l’artiste a découvert et élaboré un paysage quasi lunaire qui immerge le visiteur dans une atmosphère volcanique d’où s’échappent les grondements du mont Bromo. Oeuvre totalement immersive, elle plonge dans l’obscurité un décor éruptif mais également animal avec des formes indéfinissables qui s’animent de manière aléatoire.

Charlotte Charbonnel est diplômée de L’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris. Ses œuvres ont été présentées dans de nombreuses institutions, notamment entre autres à la Maréchalerie de Versailles, à La Verrière Hermès de Bruxelles, au Musée Réattu en Arles, au CNEAI, au Domaine de Chamarande, à la Gaité Lyrique et au Palais de Tokyo à Paris.

L’ensemble des œuvres proposées ont pu être réalisées dans le cadre de ses résidences à Parramar y Parrarìo en Colombie ainsi qu’à Moly-Sabata à Sablons et d’invitations à la production par Labanque de Béthune (Intériorités, commissariat de Léa Bismuth), l’Espace d’Art Contemporain Les Roches à Chambon sur Lignon (Aquarius, exposition personnelle, commissariat de Leïla Simon) et La Halle – centre d’art contemporain de Pont-en-Royans (Sonitus Aquae, exposition personnelle, commissariat de Giulia Turati).
Une monographie est publiée pour l’occasion de Paleomancie avec de nombreux textes de commissaires d’expositions et avec le soutien de la Fondation d’entreprise Hermès et du Centre National des Arts Plastiques (aide aux galeries/publication).
BACKSLASH
29 rue Notre-Dame de Nazareth
75003 Paris
mardi – samedi 14h – 19h
09 81 39 60 01
info@backslashgallery.com
http://www.backslashgallery.com

Laisser un commentaire