Édito de mars

« Notre pays a subi une attaque terroriste islamiste », a dit le Président Emmanuel Macron, ciblant clairement ce nouvel attentat que d’aucuns, par peur ou pour apaiser les esprits, se contentent d’appeler le geste d’un islamiste fiché S, loup solitaire dont on ne pensait pas qu’il passerait à l’acte.

Que faut-il qu’on apprenne encore pour admettre que oui, nous sommes en danger puisque que 25 000 (avoués) de ces loups solitaires sont dans la nature, prêts à nous attaquer, pauvre troupeau humain, et que certaines brebis galeuses et criminelles vont jusqu’à se réjouir de la mort de ceux qui sont là pour nous défendre…

Dans l’escalade de la bassesse, il semble que chaque fois nous franchissions un pas de plus, mais c’est sans compter sur ces hommes et ces femmes qui, considérant qu’ils ne font que leur devoir, sont prêts à mourir pour que nous vivions.

L’assassin Radouane Lakdim est mort pour donner la mort, le Lieutenant-colonel Arnaud Beltrame est mort pour sauver des vies…

Que la parole de son frère nous anime : « Puisse ton ultime sacrifice nous inspirer et nous aider. »

Laisser un commentaire