le 22, Caroline Trucco et Camille Franch-Guerra

Chergui * et déroutes
Caroline Trucco et Camille Franch-Guerra
19.02 – 31.03.2018

Restitution d’un voyage réalisé en septembre 2017, ce projet d’exposition retrace le parcours Casa-Tanger-Sebta/Ceuta effectué par Caroline Trucco et Camille Franch-Guerra.

 » Questionnant leur «privilège de déplacement», celui d’être deux ressortissantes françaises détenant un passeport européen pour réaliser une traversée de territoires et paysages dans le contexte marocain, leur voyage s’est clôturé dans une des enclaves espagnoles, en l’occurrence, Ceuta. Ici, il y avait l’idée d’épouser des chemins de traverse en tentant de pénétrer des zones de transit périphériques, zones instaurées et émergentes appelées les petites Afriques, créées par la communauté migrante subsaharienne […] L’exposition prendra la forme d’un «dépôt scénographié» constitué d’éléments relatifs à ce parcours géographique marocain, dans le contexte de la brèche migratoire. Des documents produits sur le terrain, à travers plusieurs médiums et expériences vécues, brutes ou réinterprétées à postériori, entreposés au sol, adossés aux murs de la galerie, sans accrochage conventionnel afin de souligner la précarité et la fluctuation de ces circuits.
Photographies, vidéos, sources sonores ponctuelles, textes, cartes géographiques, objets récoltés, s’entremêleront pour constituer un récit narratif prônant une multiplicité des regards et des expériences de la géographie. Des territoires se relaieront évoquant des crispations autour des frontières à Tanger, Ceuta mais aussi Vintimille et Calais […]  »

Caroline Trucco

* Au Maroc, le Chergui est un vent chaud du sud-est provenant du Sahara. Il soulève la poussière et brouille la vue, sa violence perturbe les mouvements de navigation du détroit de Gibraltar.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.