« Nice 2017. Ecole(S) de Nice »

Musée Masséna • MAMAC • 109 • Galerie des Ponchettes, Nice

Musée Masséna : « Nice à l’école de l’histoire »
L’exposition propose d’explorer les moments de son histoire où Nice a été au rendez-vous de l’histoire du monde. C’est ainsi, qu’au fil d’une vaste chronologie allant de « l’invention du feu » sur le site de Terra Amata, il y a 400 000 ans, à « l’invention du tourisme », au milieu du XVIIIe siècle, en passant par la conquête romaine, les « invasions barbares » ou encore le « Congrès de Nice » de 1538, une galerie du temps propose aux visiteurs un parcours surprenant dans l’histoire de Nice et de son territoire.
Commissaire : Jean-Jacques Aillagon, assisté d’Aymeric Jeudy

Le MAMAC : « À propos de Nice : 1947-1977 »
Une exposition du 40ème anniversaire du Centre Pompidou
Le MAMAC propose une traversée spéculative du phénomène d’émulation qui s’est manifesté à Nice sur près de trois décennies, à partir de 1947 – date de naissance symbolique de « l’École de Nice ». Au-delà des récits chronologiques, l’exposition déploie une constellation de gestes et pratiques apparus sur ce territoire et met en lumière des lieux ou événements phares qui ont jalonné cette aventure artistique. L’exposition s’accompagne de projets pédagogiques notamment avec la Villa Arson.
Commissaire : Hélène Guenin, avec le concours de Rébecca François
Commissaires associées : Géraldine Gourbe et Florence Ostende

La Galerie des Ponchettes : « Noël Dolla. Restructurations spatiales »
Noël Dolla formule à partir de l’automne 1969 une série de propositions à l’échelle du paysage dans l’arrière-pays niçois. L’exposition revient sur ces interventions à travers documents et photographies et présente également une intervention in situ. Noël Dolla a été enseignant à la Villa Arson de 1974 à 2011.
Commissaire : Hélène Guenin et Elodie Antoine

Le 109 :« The Surface of the East Coast From Nice to New York »
Supports/Surfaces versus la jeune scène new-yorkaise
Le 109, nouveau lieu culturel à Nice, présente cette exposition, dialogue entre les acteurs historiques de Supports/Surfaces et la jeune scène new-yorkaise, à nouveau à ces questions de construction et reconstruction que posait le mouvement à la fin des années 60.
Commissariat : Marie Maertens

Jusqu’au 15 octobre 2017

Laisser un commentaire