On se demande !

On se demande, dirait Mado la Niçoise :

Pourquoi la France regarde-t-elle avec presque indifférence le fait que peut-être deux ou trois régions puissent être gagnées par le FN ? Où est donc passé ce beau Front républicain si vaillant en 2002 ? Que sont devenues ces pages brûlantes de Libé, du Monde et d’autres supports, nous secouant pour que nous fassions barrage à la peste brune (une expression que, malgré ma détestation des Le Pen, je n’ai jamais employée pour le FN) ?

Que lit-on aujourd’hui dans une presse attiédie, qu’elle soit nationale ou locale ? Des tartines sur des sondages dangereusement favorables à Marine ou à Marion, des positions de tartuffe, excepté La Voix du Nord qui ose persister dans sa charge contre le FN…

Et qu’en est-il de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur ? Nice-Matin ne se fait l’écho que de sondages complaisants et d’interviews sans contradicteur des chantres de l’Extrême Droite et des opportunistes qui s’y sont ralliés, et fait encore plus grave, de celle du candidat socialiste* affirmant que son principal combat pour ces élections reste la tête de liste de Les Républicains !

Qui a anesthésié la petite Adn (Association pour la Démocratie à Nice) pour qu’elle n’organise plus de marches, d’expositions contre l’élection d’une Le Pen dans notre Région, comme nous l’avions fait en 1995 pour que ne soit pas élu un maire Fn – combat que nous avions d’ailleurs perdu ?

Pourquoi les artistes ne font-ils pas entendre leurs voix face au programme ringard d’une gamine qui croit que l’art contemporain c’est un passe-temps bien-pensant pour loisirs du dimanche ?

Sont-ce la jeunesse et la blondeur toxique d’une Le Pen qui ont charmé ces vieux et parfois jeunes-vieux, ces riches ou pauvres (ce qui est encore plus désolant) pour trouver présentable une Marion Maréchal Le Pen (Marion tout court, comme disent les sympathisants, escamotant ainsi une étiquette encore un peu dérangeante) qui, forte de son inexpérience, s’autorise à surfer sur n’importe quoi, n’importe comment, dans son programme…
Emportés par le chant d’une sirène qui tortille à souhait ses mèches blondes, symbole de ses souches aryennes, ont-ils oublié tout ce que cette appartenance véhicule de haine de l’autre, d’intégrisme* et de rejet des valeurs de la démocratie ?

*Christophe Castaner (sic Nice-Matin, avec les fautes)  :  » Il faut éviter que les idées nauséabondes du FN, même reprises par les Ciotti, Luca ou Estrosi ne l’emportent. Je ne laisserai jamais ni M. Estrosi ni Mme Le Pen nous retirer cette soif de fraternité qui est la nôtre. J’en appelle à la décence, l’indécence ne fait jamais une politique. « 
Note de la blogueuse : Bonjour la Fraternité !

*Lire l’article de Bruno Roger-Petit publié le 23-11-2015 pour Challenges.
 » Marion Maréchal-Le Pen estime que les musulmans ne peuvent avoir le même rang que les catholiques de France. Le propos fait polémique. Mais pour la députée du Vaucluse, c’est l’ensemble de la société qui devrait se plier à la vision d’un catholicisme intégral.
Marion Maréchal pense que les catholiques sont au-dessus de tout. Y compris de la République. C’est dans le sens qu’il faut lire et comprendre sa dernière sortie dans le journal  Présent. (…). »
Le journaliste cite ensuite des passages d’une émission diffusée sur Radio Courtoisie (en partenariat avec le site ultra catholique du Salon beige) où MMLP, invitée,  livre pendant plus d’une heure et demie le fonds de sa pensée politique…

 

 

Cet article comporte 1 commentaire

  1. Michel Batlle

    Mais pourquoi aucun média ne parle de la victoire de Siméoni en Corse?!!!

Laisser un commentaire