Skip to content
Virginie Broquet "Aux Portes de l'Orient"

« Aux portes de l’Orient », une exposition de Virginie Broquet

Virginie Broquet

La mince silhouette de Virginie Broquet évoque les contes et les fées, dont elle a l’apparence délicate et aérienne. On l’imagine volontiers, telle une fée clochette, voleter d’une Ambassade l’autre, pour déposer ça et là une touche de couleur, un trait qui, bien que léger, évoque vigoureusement les lieux qu’elle parcourt. La Maison de France, à Monaco, a présenté son travail en 2018, d’ailleurs objet d’un livre d’art. A cette occasion Virginie Broquet a croisé Michel Tarazi, dépositaire d’une lignée d’artisans libanais, dont l’ancêtre, il y a plus de 100 ans, avait aménagé  et décoré la Résidence des pins, siège de l’ambassade de France, à Beyrouth.

De cette rencontre improbable entre une artiste française et une dynastie d’artisans décorateurs libanais, les Tarazi, est née une nouvelle exposition à la Maison de France de Monaco, qui permet de rapprocher deux familles, au travers du destin de la Résidence des pins. Le livre évocateur de Camille Tarazi, « Vitrine de l’Orient » raconte pour sa part l’histoire de la maison familiale, fondée en 1862. Le pays du Cèdre, se révèle à chaque tournant de l’exposition intitulée « Aux portes de l’Orient », relatant une histoire pleine de senteurs, de saveurs, d’objets divers, de documents émouvants, d’archives familiales, de cartes postales anciennes. L’exposition n’hésite pas à remonter le temps pour évoquer l’orientalisme de l’apport du poète Lamartine dans l’engouement français pour un pays à la culture plurielle, francophone, témoin d’un passé millénaire qui irrigua toute la méditerranée.

C’est dans ce cadre historiquement évocateur que Virginie Broquet met sa touche créatrice, parfois seulement  graphique ou alors violemment colorée, pour donner à ce passé, une vie contemporaine. Il en va de même avec des installations où Virginie mêle objets, photographies et grandes  toiles informelles.

Dans le ses carnets de voyages, Virginie Broquet croque, en de grandes toiles peintes en techniques mixtes (dessin au trait, aquarelle, collage), des atmosphères ou se mêlent passé et présent, qui ont été exposées en France et à l’étranger, Elle partage son activité entre la presse, la bande dessinée. Elle termine actuellement son « carnet de voyage des ambassades de France » en collaboration avec le Quai d’Orsay, travaille à un ouvrage illustré sur Monte-Carlo et a commencé la réalisation du deuxième tome de son roman graphique « Suzy Wong et les esprits ». Sans oublier un projet jeunesse doublé d’une série de dessins animés pour la télévision, ni la préparation de ses prochaines expositions…

Sous le haut patronage de l’Ambassadeur de  France à Monaco, la Fédération des Groupements Français de Monaco présente l’exposition France – Monaco – Liban

D’octobre au  6 novembre 2021

Maison de la France à Monaco

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back To Top