Skip to content

CINÉMATISSE, Musée Matisse

Dans le cadre de la Biennale des Arts
« Nice 2019. L’Odyssée du Cinéma »

CINÉMATISSE
19 septembre 2019 – 5 janvier 2020

Vernissage, jeudi 19 septembre 2019 à 11 heureDans le cadre de la Biennale des Arts « Nice 2019. L’Odyssée du Cinéma », la Ville de Nice vous invite à découvrir l’exposition CINÉMATISSE au Musée Matisse du 19 septembre 2019 au 5 janvier 2020. Le vernissage de l’exposition se tiendra le jeudi 19 septembre 2019 à 11 heures.

Pour la première fois, le musée Matisse se propose d’explorer les liens entre Henri Matisse et le cinéma. Spectateur assidu, véritable cinéphile de cinéclub et de salles populaires, le peintre se passionne pour ce qui compte en son temps de plus original et de plus lointain : de Jean Renoir à Flaherty, de René Clair à F.W. Murnau, des films scientifiques à Tarzan…

Si Matisse aborde le cinéma comme un divertissement, son œuvre en reçoit une influence décisive, iconographiquement et structuralement. Ses écrits en font foi : c’est son œuvre entière qu’il perçoit comme une cinématographie et l’observation de sa propre pratique de peintre emprunte fréquemment la loupe temporelle qu’est la caméra.

En retour, le cinéma moderne lui a manifesté une sorte de gratitude et particulièrement la Nouvelle Vague française (Jacques Rivette, Éric Rohmer, Jean-Luc Godard, Jacques Demy, Agnès Varda…). Cette génération novatrice a élu Henri Matisse comme un de ses « patrons » aux côtés de Roberto Rossellini et Jean Renoir. La Nouvelle Vague cite certaines de ses œuvres ou s’inspire de ce que l’on supposa légendairement relever de son art de l’improvisation.

Le parcours de l’exposition apportera sur plus de 500 m2 un matériau visuel stimulant mettant en regard plus de 83 œuvres d’Henri Matisse avec des extraits de films des premiers temps des Frères Lumière ou de Jean Comandon ; la plasticité du cinéma muet le fascine, celui de Friedrich Wilhelm Murnau, Jean Epstein, Jean Mitry ou Germaine Dulac ; le cinéma classique sonore de Jean Renoir et de René Clair.

Quelques films montrant Matisse à l’œuvre, notamment celui de François Campaux (1946) ainsi que, retrouvé et restauré pour cette occasion, celui de Marcel Ophüls (1960) ou encore des images le montrant peignant et découpant (dans) la couleur. Des extraits ou des photogrammes, autant de pièces à conviction empruntées aux films de Jacques Demy, Agnès Varda, Éric Rohmer seront présentés.

L’art actuel ne s’est pas trompé : certains artistes contemporains ont déjà dévoilé ces liens profonds qui unissent le peintre passionné de séries graphiques et décoratives avec l’image-mouvement : Jean Michel Alberola, Pierre Buraglio, Henri Foucault, Madeleine Roger-Lacan, Raymond Hains, Jacques Villeglé, Ange Leccia, Alain Fleischer…

L’exposition CINÉMATISSE sera accompagnée d’un catalogue illustré de 124 pages comprenant des contributions de Claudine Grammont, Dominique Païni, Alix Agret, Claude Arnaud et Isabelle Monod-Fontaine, aux éditions InFine, Paris.

Commissariat : Claudine Grammont et Dominique Païni
Sous le commissariat général de Jean-Jacques Aillagon

Musée Matisse
164, avenue des Arènes de Cimiez – Nice

http://museematisse.com

 

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back To Top