Skip to content

Claude Viallat  » Et  pourtant si… »

Jusqu’en mars prochain, Claude Viallat envahit avec bonheur tous les espaces de Carré d’Art à Nîmes !
Plus de 250 œuvres témoignent d’une vitalité et d’une générosité à couper le souffle. Tissus peints et objets produits pour la plupart ces dix dernières années sont présentés dans tous les sens, du sol au plafond. Un accrochage subtil et plein de fantaisie qui permet de se perdre dans une déambulation ébouriffante et jubilatoire.

Pour la première fois, la ville natale de Claude Viallat, où il vit et travaille depuis plus de 40 ans, présente une large sélection de ses œuvres récentes, qui investit tout l’espace de Carré d’art. Allant puiser dans le creuset tout proche de l’atelier nîmois, elle donnera à voir toute la générosité d’une œuvre « nombreuse et spiralée » comme l’artiste la décrit lui-même.

Membre fondateur du mouvement Supports/Surfaces, figure historique de l’abstraction française, Claude Viallat développe sans relâche une œuvre à la fois immédiatement reconnaissable et sans cesse en mouvement. En plus de sa peinture, l’exposition présentera de nombreux objets : entre la sculpture et l’assemblage fortuit, toujours en équilibre précaire mais d’une élégance absolue, leur simplicité joueuse ne cesse de dialoguer avec l’intense jouissance formelle et chromatique de sa peinture.

Jeu empirique avec la matière, reprise déplacée de gestes premiers renvoyant aux origines mêmes de l’art et du faire, son œuvre conjugue cette pulsion ornementale et colorée au futur antérieur, puisant à la source des premiers artefacts préhistoriques autant que dans les avant-gardes des années 1960, des pratiques venues des quatre coins du monde à un ancrage résolument méditerranéen. La splendeur polychrome de son œuvre fait de Claude Viallat un des plus grands coloristes de l’histoire, associant à une modestie presque austère des moyens l’ingéniosité gracieuse d’un créateur de formes des origines. La sensualité à la fois subtile et luxuriante de cette œuvre en expansion constante ne cesse d’étonner, de donner à sentir et à penser depuis maintenant presque 60 ans.

Publication d’un catalogue, avec un texte de Matthieu Leglise et des écrits de Claude Viallat

Avec l’aide des Galeries : Ceysson & Bénétière, Templon

CARRÉ D’ART-MUSÉE D’ART CONTEMPORAIN

PLACE DE LA MAISON CARRÉE – 30000 NÎMES

 

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back To Top