Skip to content

      Des masques à tomber !JP Racca Vammerisse


À la galerie Espace à Vendre, plongée dans l’univers onirique et vénéneux du céramiste JP Racca Vammerisse pour une exposition au halo d’épouvante réjouissant !

De toutes les matières, c’est l’émail qu’il préfère… JP Racca Vammerisse est un jeune artiste qui crée des masques en céramique émaillée la plupart du temps. Au bout de ses doigts, c’est tout un imaginaire foisonnant qui prend forme pour engendrer de captivantes créations aux allures fabuleuses teintées de fantasmagories néo-gothiques, de mythologies asiatiques et de BD. Il y a quelque chose qui pourrait presque résulter d’actes de sorcellerie dans ces représentations de figures souvent maléfiques ou qui ont du moins l’apparence d’êtres malfaisants. Liturgie d’un culte aux effluves de magie noire, cérémonie secrète pour des idoles chtoniennes, devant ces effigies de forces obscures, belles comme les égéries d’une flamboyante maison des Enfers, on est, par définition, songeur. C’est-à-dire emporté dans les motifs d’un songe luxuriant, sculpté à même un incroyable cisèlement de morphologies et de trognes patibulaires où cristallise la vision enfantine d’une fête pour se jouer à se faire peur. Hybridation de licornes, de succubes, de dragons et autres entités des royaumes de l’heroic fantasy… pour un peu, on entendrait les râles et autres grognements de cette meute de démons aux gueules d’atmosphère menaçantes, aux séductions pas moins sidérantes. Résultat de ce travail aux confins de l’étrange et de l’envoûtant, des masques de toute beauté, saisissantes apparitions d’un pays des merveilles ténébreux ! Figures monstres, ils sont à découvrir dans la galerie Espace à Vendre, le temps d’une exposition au parfum d’effroi et de fantastique digne des cauchemars dantesques les plus torrides, mascarons de gorgones et de furies tarabiscotés comme des trésors ouvragés ! Les murs où sont accrochés les masques ne sont pas seuls en proie aux visions hallucinées du céramiste apprenti sorcier. L’enfer étant pavé de borgnes intentions, sur le sol de la galerie, rampent aussi d’infâmes mucosités griffues pourvues d’orifices mordeurs. Ces bestioles dans leur chrysalide de blancheur ressemblent à des gremlins méchamment mutants. On frissonne de plus belle du plaisir de s’aventurer dans ce monde de djinns et d’organismes carnivores où JP Racca Vammerisse orchestre avec bonheur son ballet de spectres !

Exposition Racca Vammerisse, La tentation de l’équilibre, jusqu’au 15 juin à la Galerie Espace à Vendre / www.espace-avendre.com

 

Professeur dans une école d’art mentonnaise, JP Racca Vammerisse vit à Nice et crée dans son atelier monégasque, au sein du Logoscope. Il exposera cet été dans le cadre de la 26ème Biennale de la Céramique de Vallauris.

toutes les appellations données aux masques en photo relèvent de la fantaisie de l’auteur de ces lignes

Frank Davit

 

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back To Top