Skip to content

Édito de juin

L’arrivée de l’été, des libérations de toutes sortes enfin prononcées : plus de masques à l’extérieur, plus de couvre-feu et surtout la réouverture des cinémas, des musées et des restaurants, terrasses et intérieurs compris, voilà une belle pelletée de changements qui ont tout pour nous dérider. Par reconnaissance, un chaleureux optimisme aurait pu nous conduire aux urnes, ça n’a pas été le cas et c’est désolant. J’ai attendu les résultats avec fièvre tant j’ai craint que la Cote d’Azur, à la si jolie couleur, vire au brun, ce qui aurait été une catastrophe en tous points, en particulier pour son image. Heureusement, il n’en a rien été et le Rn a reculé ; mais peut-on réellement se réjouir quand on constate que 65,7 % d’électeurs ne sont pas allés voter.

Pourquoi ce pays est-il devenu le royaume des traineurs de pieds, fatigués d’aller voter, fatigués d’aller se faire vacciner, juste en forme pour déverser sur ces fameux réseaux sociaux, des inepties et contre vérités, quand ce n’est pas de la haine à bon marché, le plus souvent anonyme.
Je m’étais pourtant jurée de ne pas parler politique mais faire son devoir en tant citoyen, se protéger médicalement pour protéger les autres, ce n’est pas de la politique c’est du civisme. Est-ce devenu un gros mot pour qu’il soit si peu évoqué ?

Inutile de dire que je si je ne cite personne en particulier, je rends responsable ce gouvernement d’avoir voulu jouer les apprentis sorciers, faisant disparaître dans son chapeau, gauche et droite enfin réunis, au profit d’un mythe qui, hélas sans fondations, n’a pas pris corps, pour preuve les élections régionales.

Le parti du Centre, siphonné par la République en marche aidée en cela par François Bayrou n’existe plus en tant que tel et ça me désole. Je ne cesse d’attendre avec ferveur, la femme ou l’homme providentiel qui redonnera aux gens comme moi, l’envie d’aller enfin voter, non pas contre, mais pour !

Pour quelqu’un qui ne voulait pas parler politique, je me pose là ! Un dernier mot sur la santé ; si vous ne l’avez pas pour vous, ayez au moins le respect de nous et de notre sauvegarde, faites-vous vacciner !

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back To Top