Skip to content

Édito de juillet

Si vous me demandez ce qui m’a le plus frappée au cours de ce mois de juillet,  je vous dirai la performance de Greta Thunberg, jeune militante écologiste suédoise s’adressant, le mardi 23 juillet, aux députés français. Maintenant, si vous me questionnez sur ce que j’en ai pensé, je vous répondrai par la parole de L’Ecclésiaste 10* « Malheur à toi, pays dont le roi est un enfant, et dont les princes mangent dès le matin ! ». Je vous vois lever les yeux au ciel – en l’occurrence c’est de circonstance –  dépité que je vous réponde par une parabole. En vérité, je vous le dis, elles sont faites pour ça les paraboles, pour résumer une situation par une phrase sibylline où chacun peut trouver chaussure à son pied ! C’est un peu comme lorsque vous allez chez une cartomancienne et qu’elle tire le tarot ; vous êtes effrayé lorsqu’elle retourne la carte de la mort, mais elle vous rassure : la mort c’est le changement, la résurrection…

Revenons à des choses plus sérieuses, pourquoi le tabac fait autour de la prestation de cette adolescente m’a-t-il évoqué L’Ecclésiaste 10, déjà invoqué par certaines personnalités au sujet de l’arrivée au pouvoir d’Emmanuel Macron, dont le profil pouvait répondre à cette métaphore : un homme jeune (un enfant) placé au sommet (le roi) soutenu par des personnalités puissantes (les princes) prêts à profiter dès le début (dès le matin) de leurs privilèges ? Parce que recevoir comme un chef d’état, une enfant qui s’est certes vaillamment illustrée dans une lutte contre le dérèglement climatique par diverses actions chocs que je ne détaillerai pas ici, me parait inappropriée et trop spectaculaire pour éveiller en profondeur une prise de conscience collective sur les dangers que court notre planète. « Nous les enfants, dit la jeune militante dont j’ai écouté le discours de bout en bout, on nous dit que nous exagérons, que nous sommes alarmistes, mais je vous invite à lire la page 108 du chapitre 2 du Rapport spécial du GIEC qui résume nos opinions sur les conséquences d’un réchauffement planétaire de 1,5 °C … » Suivent une quantité de chiffres, d’informations savantes, lus sagement, pour au final, inviter le monde politique à prendre la pleine mesure de la crise climatique, à écouter et respecter ce qu’indique la communauté scientifique, à ne pas fabriquer des faits, et à passer des déclarations aux actes. Le ton est calme, sec, un brin menaçant…

Ça vous étonne après cela, que je considère la prise de parole de cette jeune Cassandre comme l’événement le plus important du mois, et peut-être des années à venir ? Je le regarde en effet comme le détonateur d’une possible révolution des enfants qui veulent voir l’univers réagir face à son possible anéantissement, mais le monde doit-il pour cela laissé aux mains des enfants ? Repensez à la parabole…

 * L’Ecclésiaste (traduction grecque de l’hébreu קהלת Qohelet, « celui qui s’adresse à la foule ») est un livre de la Bible hébraïque, faisant partie des Ketouvim, présent dans tous les canons.

Considéré comme une sorte de portrait autobiographique, ce livre est rédigé par un auteur qui se présente en tant que « Qohelet », fils de David, et ancien roi d’Israël à Jérusalem. La fin du livre lui attribue également la rédaction de Proverbes. Il a été quelque temps identifié à Salomon, ce qui fut contesté par Voltaire et les exégètes modernes après lui, qui datent l’œuvre du iiie siècle av. J.-C., pendant la période hellénistique où les Juifs furent influencés par les divers systèmes philosophiques grecs comme l’épicurisme et le stoïcisme.

Cet article comporte 2 commentaires

  1. Tu as tout à fait raison… si nous ne tuons pas la jeunesse avec notre aveuglement, c’est elle qui nous sauvera… seulement peut-être… car en ce qui nous concerne, avec tous les commentaires d’abruptis que j’ai pu lire sur les réseaux sociaux… je ne sais même pas si nous méritons qu’elle nous sauve vraiment ! Si elle arrive à se sauver elle même, cela serait déjà pas mal. Bises.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back To Top