Skip to content

Édito de juin

Je suis en colère, ce n’est pas bon pour écrire un édito. J’ai essayé de me raisonner, mais rien à faire, il faut que ça sorte.

Le manque de discernement dont fait preuve une certaine partie de la population de mon pays qui utilise un crime raciste commis le 25 mai 2020 à Minneapolis, USA, par un policier blanc sur George Floyd, un afro-américain, comme détonateur de manifestations contre notre police me consterne. Je ne cherche pas à nier un certain racisme en France et notamment dans les forces de l’ordre, les faits le montrent, mais ce parallèle avec les Etats-Unis ne tient pas compte des différences fondamentales de nos deux pays, dans leur histoire, dans leur culture, leurs lois, leurs mentalités.

Alors calquer la mort de Amada Traoré* sur celle de George Floyd n’est pas innocent, c’est occulter volontairement ces différences pour remettre sur le devant de la scène le décès en 2018, d’Assa Traoré, mort lors d’un contrôle policier. La famille  dont le porte flambeau est Assa Traoré, la sœur très médiatisée du défunt, a appelé à une manifestation anti racisme et anti flics qui s’est soldée par des heurts avec les forces de l’ordre. Si ces protestations françaises ont eu un tel retentissement, c’est qu’elles ont été concomitantes des mouvements antiracistes qui se sont déroulés dans le monde entier, en hommage à George Floyd, conduites en particulier par l’organisation Black Lives Matter, menant parfois à des débordements violents, ce qui fait dire à l’écrivain et journaliste britannique, Douglas Murray : «l’Antiracisme est devenu un racket ».

Entendons-nous bien, ce ne sont pas les événements décrits ici que j’analyse, mais plutôt les réactions imbéciles – je n’arrive pas à trouver pas d’autre mot– d’une opinion prête à tout pour ne pas déplaire, comme aux Etats-Unis, « Au temps en emporte le vent » retiré du catalogue de HBO Max pour ses « préjugés racistes », pour l’autoriser ensuite, mais avec une notice explicative, où plus ridicule encore, une entreprise comme L’Oréal qui décide de retirer des termes comme « blanchissant » de la description de ses produits. Quant aux célébrités, comme on dit, elles leur ont emboîté le pas, certaines présentant même des excuses publiques pour avoir doublé des « personnes de couleur » dans des films…

Désolée, chers lecteurs de m’être laissée emporter par ce sujet qui mériterait une bien  plus profonde réflexion, mais je retiendrai pour conclure, la cruelle absence de Coluche et de : «  Le nouvel OMO lave plus blanc que blanc, mais c’est quoi plus blanc que blanc ? » Coluche – La publicité –! Vidéo Dailymotion

Quant aux autres sujets : l’écologie, la culture et particulièrement la culture à Nice, ce sera pour une autre fois !

*Adama Traoré n’était un jeune homme sans histoires. A seulement 24 ans, âge de sa mort, Adama Traoré était connu de la police pour « recel, violences, violences volontaires sur agent de la force publique ». Mais aussi « extorsion avec violences, menaces de mort, outrage, conduite sans permis, usage de stupéfiants, vol à la roulotte, vol de véhicule avec violences ». Soit 17 inscriptions au fichier de traitement des antécédents judiciaires (TAJ), ce qui lui a valu deux séjours en prison. Lors de son second séjour, de décembre 2015 à mai 2016, il est même accusé de viol par son codétenu qui sera en représailles passé à tabac par le frère d’Adama, Yacouba Traoré. En réalité, la fratrie Traoré tout entière est redoutée par les habitants de Beaumont qui refuseront de s’exprimer à son sujet. « Tout le monde a peur des frères Traoré ici. Ce sont des caïds». Après la mort d’Adama, cinq nuits d’émeutes viendront secouer le quartier avec des attaques particulièrement violentes contre la gendarmerie de Persan. A tel point qu’une vingtaine de gendarmes visés par des menaces de mort demanderont leur mutation. Elles seront toutes acceptées…

Cet article comporte 1 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back To Top