Skip to content

Édito d’octobre

En croisant trois gamins grimés en squelettes je me suis souvenue que nous étions le 31 octobre, veille de la Toussaint et avant-veille du jour des morts*, où en France, plus par tradition plus que par religion, nous honorions nos disparus. Mais le marketing était passé par là, pour ne récupérer dans les traditions anglo-saxonnes ou irlandaises que ce qui est le plus caricatural, je me suis demandée si je ne je ne devais pas me déguiser en citrouille, avec une houppelande d’une vilaine couleur orange sur le dos et un masque de tête de mort sur le visage, pour aller dîner chez des amis. Non, décidément non, je ne ferai pas mienne cette grotesque coutume ! Hélas d’autres membres de notre belle communauté française n’ont pas eu la même retenue et ont fait d’ Halloween*, non pas une joyeuse fête pour récolter des bonbons, mais une occasion de casser du flic et de la bagnole ! La nuit d’Halloween a été marquée par des scènes de violences urbaines à Lyon, Étampes, Metz ou encore Rennes, selon les informations recueillies par franceinfo et France Bleu.  Pourtant, nous dit le ministère de l’Intérieur : « la nuit d’Halloween 2018 a eu « moins de gravité » que celle de l’an passé, « parce qu’on a anticipé » en déployant des renforts sur le territoire, soit 15 000 forces de l’ordre au total … Et toujours persistant dans l’autosatisfaction, on nous rassure : « Au total, une centaine de personnes ont été interpellées dans toute la France et il y a eu « bien moins de dégâts matériels » qu’une nuit de Nouvel An ». Et le ministère de persister dans son angélisme en nous rappelant : « que Halloween doit rester une fête  et non un  appel à la purge ! ».

 En dernière minute, j’apprends que la ville de Cannes a aussi eu à souffrir de ces comportements débiles et scélérats. Si aux États-Unis un enfant a failli périr par consommation de sucreries empoisonnées, en France ce sont des populations entières, contaminées par l’ignorance la plus crasse d’une coutume venue d’ailleurs, qui ont transformée une nuit festive en nuit d’horreur !

*Halloween  est une fête  folklorique et païenne traditionnelle originaire des îles Anglos-Celtes célébrée dans la soirée du 31 octobre, veille de la fête chrétienne de la Toussaint. Son nom est une contraction de l’anglais All Hallows-Even qui signifie the eve of All Hallows’ Day en anglais contemporain et peut se traduire comme « la veille de tous les saints » ou « la veillée de la Toussaint ». En dépit de son nom d’origine chrétienne et anglaise, la grande majorité des sources présentent Halloween comme un héritage de la fête païenne de Samain qui était célébrée au début de l’automne par les Celtes et constituait pour eux une sorte de fête du nouvel an.

*Le 2 novembre, date correspondant au lendemain de la Toussaint, les chrétiens célèbrent la Fête des Morts ou Commémoration des Fidèles Défunts. Les premiers chrétiens de l’Antiquité pratiquaient déjà la veillée des morts, à l’image des juifs.

 

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back To Top