Édito d’octobre

Nous sommes le 3 novembre et plein de choses se bousculent dans ma tête mais impossible d’y mettre un peu d’ordre… Laissons de côté mes énervements, vous les vous retrouverez peut-être dans la rubrique Pêle-mêle, à moins que, d’ici là, je me sois calmée…

Penchons nous plutôt sur les bonnes nouvelles. Sonia Dubois, ancienne chroniqueuse de Froufrou, comédienne, journaliste, écrivaine (décidément ce mot m’écorche les oreilles) et amie très chère, m’annonce qu’elle va reprendre de l’activité dans mon blog avec un billet mensuel sur des visites d’expos, je crois, enfin sur ce qu’elle veut car j’adore son style, enlevé, drôle, légèrement irrévérencieux, en un mot tout ce que j’aime et que vous apprécierez, je l’espère…

Sonia écrivait dans mon précédent blog lolagassin.blogspot.fr que vous pouvez encore consulter en descendant en bas de celui-ci. Retrouvez ses textes, ça vous donnera une idée du ton ; vous nous direz, si vous aimez …

A ce sujet, je vous trouve bien paresseux, chers lecteurs ! Juste quelques timides commentaires par les plus fidèles… Est-ce à dire que vous ne me lisez pas ? Pourtant les chiffres parlent grâce à Mailchimp qui comptabilise 1990 abonnés ouvrant au moins une fois par mois mon blog … Est-ce à dire qu’ils le lisent, ça c’est une autre histoire… Certains l’ouvrent assidument , ils sont plus de 45%, et sont mentionnés par une somme d’étoiles comme dans la presse spectacle, c’est agréable et je les en remercie… Pour les autres qui viennent sans être abonnés, ils ne sont pas comptabilisés ou bien je ne sais pas lire mes barèmes ! Alors compte tenu de l’arrivée d’une nouvelle plume, qui s’ajoute à celle d’Isabelle Véret, dont vous avez pu lire deux papiers sur le cinéma, mon blog va reprendre du souffle et me laisser un peu de temps pour avancer dans l’écriture de mon bouquin…

Comme un bonheur n’arrive jamais seul, pardon d’être très régionale, mais je vais tirer mon chapeau à notre unique quotidien azuréen (encore un mot ridicule), Nice-Matin, qui vient de m’offrir, deux jours successifs, une lecture très intéressante. Dans le numéro du 2 novembre, j’ai aimé le portrait de Patrick Viera, l’entraineur de l’OGCN Nice qui analyse, avec une finesse et une honnêteté qu’on aimerait trouver chez bien des responsables de la politique ou de l’entreprise, les mauvais résultats momentanés, espérons le, du club niçois de foot. Ne vous moquez pas, je ne connais rien au football mais je connais un peu l’âme humaine, il serait temps à mon âge canonique, et je vous le dit, ce Viera est un homme exceptionnel !  (Dossier  William Humberset et Vincent Menichini).

Le 3 novembre le cahier « Il y a 30 ans, Berlin faisait le Mur » est passionnant. Photos, souvenirs, propos recueillis sont simples, peu conventionnels, émouvants, bravo ! (Dossier : Stéphanie Gasiglia). Et pour que l’émotion ne retombe pas, en ces jours de Toussaint et de Fête des Morts, le dossier de Christine Rinaudo et Alice David « Célébrités : j’irai flâner sur vos tombes » est délicieusement tendre et léger. Je le compléterai en mentionnant deux célébrités qu’elles ont oubliées, Georges Lautner et sa mère, la grande actrice Renée Saint-Cyr, tous deux mis en terre au Château de la Ville qui les a vus naître !

Et Pour clore cet instant un peu nostalgique, que dire des plus beaux yeux de la chanson française désormais clos ? Marie Laforêt, au regard émeraude et à la curieuse voix bitonale, ne chantera plus Les vendanges de l’amour… Pardonnez-moi d’être encore une fois personnelle, mais avec Marie Laforêt et Georges Lautner, nous étions allés voir et écouter Les Cloches de Corneville à l’Opéra de Nice et pour une histoire de collier ou pour le couac d’un mauvais chanteur, je ne sais plus, nous avions été pris d’un fou rire si incontrôlable qu’il nous fallut quitter notre loge. C’était ça aussi, Marie Laforêt, un rire en cascade, irrésistible !

Cet article comporte 1 commentaire

  1. Roberto Marhuenda

    Bonjour Lola j ai apprécié ton texte
    Bonne journée
    Bisous

Répondre à Roberto Marhuenda Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.