Skip to content

L’AGENDA DE VOS SORTIES CULTURELLES à NICE et AU DELA

 

 

  • EN JUIN : NOUVELLES EXPOSITIONS

 

Musée des Beaux-Arts (33, avenue des Baumettes)

« Berthe Morisot à Nice. Escales impressionnistes » – Du 7 juin au 29 septembre 2024 > Vernissage le vendredi 7 juin à 18 heures

En cette année qui célèbre les 150 ans de la naissance du mouvement impressionniste, la Ville de Nice et le musée des Beaux-Arts Jules Chéret consacrent une exposition de premier plan à Berthe Morisot. Conçue dans le cadre de l’opération territoriale du musée d’Orsay « Les 150 ans de l’impressionnisme », en partenariat avec le Palazzo Ducale de Gênes, et avec le soutien déterminant de la famille de l’artiste, « Berthe Morisot à Nice, escales impressionnistes » évoque les deux séjours de la peintre sur la Riviera lors des hivers 1881-1882 et 1888-1889. Ce projet exceptionnel, autour de la première femme à avoir participé aux expositions impressionnistes, explore des moments de la vie et de la création de la peintre qui n’avaient jusqu’ici jamais fait l’objet de recherches dédiées. Le musée des Beaux-Arts Jules Chéret rassemble pour la première fois une soixantaine de ses œuvres créées sur la Riviera.

Musée de la Photographie Charles Nègres (Place Pierre Gautier)

« Pourquoi m’as-tu abandonnée ? Bettina Rheims » – Du 15 juin au 29 septembre 2024

Le Musée de la Photographie Charles Nègre présente pour la première fois à Nice une exposition consacrée à Bettina Rheims, portraitiste et photographe de mode de renommée internationale, lors d’une exposition du 15 juin au 29 septembre 2024. 29 clichés, pris entre 1994 et 2013 en France et aux Etats-Unis seront mis en lumière. L’artiste a produit, au début des années 1990, une série de photographies de mode pour de nombreux magazines internationaux et des images de promotion pour le cinéma et réalisé également de nombreux portraits de célébrités comme Charlotte Rampling, Catherine Deneuve, Madonna ou Monica Bellucci.

  Musée Masséna (65, rue de France)

 « Cabu, Vive le sport ! » – Du 15 juin au 22 septembre 2024

300 dessins de Cabu, mêlant humour, sport et politique, seront présentés au Musée Masséna, rendant hommage à l’artiste disparu dans l’attaque de Charlie Hebdo, défendant la liberté d’expression et honorant toutes les victimes d’attentats.

Musée Matisse (164, avenue des Arènes de Cimiez)

« MiróMatisse – Au-delà des images » – Du 28 juin au 29 septembre 2024 > Vernissage le 27 juin 2024 à 11h30

Du 28 juin au 29 septembre 2024, la Fundació Joan Miró, à Barcelone, et le Musée Matisse de Nice s’associent pour organiser une exposition consacrée aux rapports entre les œuvres d’Henri Matisse et de Joan Miró. « MiróMatisse. Au-delà des images » donne à voir les liens profonds, durables et constructifs que les deux artistes ont entretenus, ainsi que leurs conceptions de l’art. L’exposition entend aller « au-delà des images » en dépassant les clichés sur Matisse, peintre de la « joie de vivre », et sur Miró, inventeur de monstres, tout en montrant qu’ils ont fondé leur création sur une critique de la tradition des images en Occident.

Musée national Fernand Léger (Biot)

Les collections du MAMAC à Biot : « Fernand Léger et les nouveaux réalismes » – Du 15 juin au 18 novembre

Le musée national Fernand Léger de Biot et le MAMAC présentent, dans le cadre d’un partenariat inédit, une exposition fondée sur un dialogue fructueux entre leurs deux collections majeures. L’exposition permettra aux riches collections du MAMAC de se déployer dans les espaces du musée Léger pour venir à la rencontre de l’œuvre d’un des pionniers de l’art moderne, le peintre Fernand Léger.

 Palais Lascaris (15, rue droite) Vieux N

Palais Lascaris (15, rue Droite)

Jacques Martinez (exposition Ghiribizzi), « Sans titre », détail

« Domani ». Œuvres de Jacques Martinez – du 14 juin au 1er septembre 2024

Peintre et sculpteur, Jacques Martinez vit entre le Tessin en Suisse et son atelier de Saint-Paul de Vence. Quatre expositions, deux en Italie, une en Suisse et une à Nice, au Palais Lascaris sont organisées cette année. Le Grand Salon de l’étage noble accueillera 5 œuvres importantes de sa période niçoise, prêts de collectionneurs privés, du Cnap et du MAMAC de Nice.

Muséum d’Histoire naturelle (Boulevard Risso)

Petite histoire de la biodiversité au Muséum d’Histoire naturelle – Quand les LEGO® s’en mêlent – du 7 juin au 10 novembre 2024

Le Muséum d’Histoire naturelle de Nice ouvre ses portes aux mini figurines Lego® qui s’approprient les collections. Une brique après l’autre, elles nous racontent la richesse et la fragilité de notre biodiversité.

Musée de Préhistoire de Terra Amata (25, Bd Carnot)

 « Outils, entre Art et science » de François Mauplot – du 21 juin au 22 septembre 2024 >

À travers cette exposition, François Mauplot nous propose une déambulation dans une galerie de portraits, portraits d’outils de pierre taillés préhistoriques, il y a 400 000 ans. Cette exposition, à mi-chemin entre art et science, permet de porter un nouveau regard sur les collections d’outils mis au jour sur le site de Terra Amata, en 1966.

109 (89, route de Turin)

UMANoïd, Festival des arts numériques, contemporains et des technologies actuelles – Jusqu’au 13 juillet 2024

Le 109 accueillera une exposition autour de la photographie numérique, de l’art digital vidéo, des NFT, du crypto art et de la réalité virtuelle.

Galerie Lou Babazouk 1 (8, rue de la Loge)

« Nénuphars » de Mona Berga (Simona Kuglics ) – Du 3 au 23 juin 2024

Inspirée par l’Expressionnisme de la célèbre École de New York et les Impressionnistes français, la production de cette artiste invite à une balade dans des paysages mouvants empreints de douceur paste.

Gilda Repole-Estrade – Du 24 juin au 14 juillet 2024 « Voyage dans l’imaginaire »

Native du Vieux Nice, Gilda Repole est une artiste autodidacte. Cette exposition, sera basée sur ses voyages et sur ses ressentis au cours de ceux-ci. Le figuratif et l’abstrait s’entremêlent, l’Acrylique et huile, agrémentées de feuilles d’or rencontreront ses sculptures en argile.

 Galerie Lou Babazouk 2 (5, rue Benoît Bunico)

Dominique Berardi – Du 3 au 23 juin 2024

L’exposition de cette Toulonnaise et Niçoise d’adoption autodidacte met en lumière des fibres naturelles comme le jute, le crin végétal parfois rehaussées de perles ou de fragments de dentelles, de boutons. Il s’agit majoritairement d’un travail de récupération pour raconter une nouvelle histoire.

 

Samuel Rossi – Du 24 juin au 14 juillet 2023

Après des études de concepteur paysagiste à Paris, Samuel Rossi est parti quelques années à l’étranger pour revenir en France à la fin des années 90. Une quinzaine de toiles seront présentées.

Il est encore temps

Musée des Beaux-Arts (33, avenue des Baumettes)

« Un chef-d’œuvre à soi. Monet au musée des Beaux-Arts » dans le cadre des 150 ans de l’impressionnisme avec le musée d’Orsay – jusqu’au 29 septembre 2024

En 2024, le ministère de la culture et le musée d’Orsay fêtent les 150 ans de l’impressionnisme. En parallèle à l’exposition « Paris 1874. Inventer l’impressionnisme » qui se tient à Paris, quelques 180 œuvres prêtées exceptionnellement par le musée d’Orsay sont à découvrir dans plus de 30 musées de France. Le musée des Beaux-Arts Jules Chéret présente ainsi durant le printemps 2024 un chef-d’œuvre de Claude Monet. Peinte pour Berthe Morisot, l’œuvre représente des Villas à Bordighera et témoigne de l’attachement des deux peintres à la Riviera, qu’ils visitent à plusieurs reprises dans les années 1880. Les séjours niçois de Berthe Morisot seront au cœur de l’exposition « Berthe Morisot à Nice. Escales impressionnistes » qui ouvrira ses portes le 7 juin 2024 et poursuivra la célébration de l’impressionnisme à Nice.

 Galerie du Musée de la Photographie Charles Nègres (Place Pierre Gautier)

« Fréderic Pasquini, 100 titres » – jusqu’au dimanche 23 juin 2024

Frédéric Pasquini se place au cœur des villes aux architectures denses et s’attarde sur les gens qui les peuplent, y travaillent, s’y divertissent, se croisent. Pour l’exposition 100 titres, son approche est une sorte d’instantané narratif, une espèce de kaléidoscope. Ces photographies existent pour elles-mêmes, comme des histoires à part entière. Ce qui fait verbe, c’est cette balade que notre esprit nous impose, parcourant l’image à la recherche d’un contexte, d’un mouvement, d’un indice même. Chaque titre est un point d’ancrage pour entrer dans un univers fugace entre vacuité, absurdité, poésie et dérision du monde qui nous entoure.

 

Musée d’Archéologie Nice / Cimiez (160, avenue des Arènes de Cimiez)

Exposition « Du Geste à la flamme » – jusqu’au 22 septembre 2024 –

Venez découvrir les techniques d’allumage du feu des origines jusqu’à nos jours ! L’histoire de la production du feu est aussi longue que celle de l’Homme.  Au travers d’une rétrospective des techniques, cette exposition abordera tous les moyens d’allumer un feu des méthodes traditionnelles aux techniques les plus modernes et les plus originales.

Centre du Patrimoine – Le Sénat (14 rue Jules-Gilly- Nice)

Jànluc Sauvaigo, « les 36 vues du mont chauve » li 36 vistas de mont cauc – jusqu’au 30 novembre

Entre 2004 et 2010, Jànluc Sauvaigo illustre une série de saynètes du « récit populaire nissard », ayant pour décor le mont Chauve. Ainsi naissent les 36 vues du mont Chauve. La première carte s’inspire d’abord du peintre japonais Hiroshige puis d’Hokusai et ses célèbres Trente-six vues du mont Fuji. Celles de Jànluc Sauvaigo racontent une Nice en pleine mutation qui d’une société rurale, principalement basée sur la culture (olivier, fleurs, agrumes) devient capitale de la villégiature d’hiver. Une ville nouvelle éclot en un temps record.

Archives Nice Côte d’Azur (7, avenue de Fabron)

« Nice. Carnavals sportifs (1877-2024) » labellisée « Olympiade Culturelle Paris 2024 » – jusqu’au 2 aout 2024

2024 est placée sous le signe du sport à Nice : ville étape de la Flamme Olympique le 18 juin, accueil d’épreuves des Jeux Olympiques Paris 2024 au stade de l’Allianz-Riviera en juillet, arrivée inédite du Tour de France sur la Promenade des Anglais les 20 et 21 juillet. Les Archives Nice Côte d’Azur présentent une exposition sur le carnaval et l’événementiel sportif, deux composantes essentielles de l’identité niçoise, en partenariat avec le Musée National du Sport et le Musée du Carnaval de Contes. Du XIXe siècle à nos jours, disciplines et compétitions sportives, personnalités du monde du sport mais aussi rituels sportifs n’ont cessé d’inspirer « ymagiers » et carnavaliers.

L’Artistique (27, boulevard Dubouchage)

 « Martine Doytier, une rétrospective » – jusqu’au 31 juillet 2024

La Ville de Nice organise une grande exposition rétrospective de Martine Doytier dans les espaces dédiés à la Collection Donation Ferrero, grand admirateur du talent de l’artiste et qui fut son mécène. Pour constituer cette exposition, et retracer au mieux l’histoire de Martine Doytier, de véritables recherches ont été entreprises par Marc Sanchez, commissaire de l’exposition.

 

  THEATRE

 

Théâtre Francis Gag (4, rue de la Croix)

Festival « Les Compagnies sur le Pont » – jeudi 6 et vendredi 7 juin 2024

La Ville de Nice soutient chaque année les compagnies locales de spectacle vivant qui participent au Festival off d’Avignon avec le dispositif « Les Compagnies sur le pont ». Les artistes ont ainsi la possibilité de roder leur production avant le départ, et le public niçois, quant à lui, a la chance de découvrir les spectacles en avant-première ! Cette année, deux productions sont à l’affiche :

Jeudi 6 juin à 20h : Théâtre à la carte, dégustation de scènes de la compagnie Les Collectionneurs (Julien Nacache et Louis-Aubry Longeray). Dans un menu digne d’un grand restaurant, le spectateur choisit sa propre formule théâtrale parmi des entrées sur le thème de l’amour, des plats sur le thème du conflit, et des desserts à la mode contemporaine ; sans oublier les menus enfants ! Ce spectacle est une véritable déclaration d’amour au théâtre.

Festival international de Comedia dell’Arte de Nice – du 20 juin au 1e juillet 2024

 10 représentations, 3 masterclasses dans 9 lieux emblématiques de Nice et notamment au Théâtre Francis-Gag. Organisé par La Semeuse, le Festival International de Commedia dell’Arte de Nice propose de déguster un art théâtral fondé sur le corps et le masque originaire de l’Italie du XVIe siècle. Des spectacles et des artistes venus d’Italie, de France et d’Espagne, à découvrir en famille ou entre amis.

En ouverture : « L’école des femmes » de la compagnie Alain Bertrand.

 

 

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back To Top