MARK DION,  » The Tropical collectors »

Du 25 juin au 17 octobre 2022
Musée national Pablo Picasso, La Guerre et la Paix, Vallauris,
Exposition produite par les musées nationaux

Depuis le début des années 2000, les musées nationaux du XXe siècle des Alpes-Maritimes inscrivent la création au cœur de leur projet artistique et culturel.Le musée national Pablo Picasso,La Guerre et la Paix, à Vallauris, explore plus particulièrement la question de l’engagement, en invitant des artistes actuels de renom à exposer au sein de la chapelle, en écho au chef-d’œuvre peint de Pablo Picasso (1881-1973). L’artiste contemporain américain Mark Dion (né en 1961), explore les croisements entre art et science, vision et production de connaissance, collection et modes de présentation. En prenant la place d’un scientifique amateur, d’un collectionneur, d’un historien ou d’un biologiste, l’artiste porte un regard souvent humoristique mais critique sur les relations entre culture et nature Mark Dion relance les débats sur l’évolution de l’histoire naturelle, le rôle du scientifique et les (re)présentations de la nature et des systèmes écologiques en science dans les musées, les étalages ou les zoos. S’attachant à la déconstruction des représentations culturelles du monde naturel, l’artiste s’interroge sur les relations que nous entretenons, aujourd’hui, avec ce monde. Son travail, qui fait explicitement référence aux cabinets de curiosités, et se nourrit de l’histoire des musées, ne porte pas sur la nature mais sur l’idée de nature. L’artiste collecte des objets ordinaires et spécimens du monde vivant pour les organiser en des installations foisonnantes. Par le regroupement d’éléments aussi divers que squelettes, animaux naturalisés et en peluche, végétaux, bocaux étiquetés ou livres, il crée des espaces complexes, conçus comme des microcosmes et des espaces de fictions scientifiques.

Dans la chapelle, en regard de La Guerre et la Paix, l’œuvre The Tropical Collectors (Bates, Spruce and Wallace), réalisée en 2009 est présentée. Elle fait référence à trois naturalistes victoriens peu connus et aux collectionneurs tropicaux. Ces explorateurs britanniques faisaient partie d’une entreprise coloniale et sont aujourd’hui entièrement associés à l’histoire des premières sciences et de la biologie. Dans les années 1850, des personnes comme H.W Bates, Richard Spruce et Alfred Russell Wallace, se sont courageusement aventurées en Amérique du Sud, ont traversé le fleuve Amazone et ont collectés, au risque de leurs vies, une immense diversité de spécimens et de sujets biologiques.

Le musée national Pablo Picasso,La Guerre et la Paix, à Vallauris, explore plus particulièrement la question de l’engagement, en invitant des artistes actuels de renom à exposer au sein de la chapelle, en écho au chef-d’œuvre peint de Pablo Picasso (1881-1973). L’artiste contemporain américain Mark Dion(né en 1961), explore les croisements entre art et science, vision et production de connaissance, collection et modes de présentation. En prenant la place d’un scientifique amateur, d’un collectionneur, d’un historien ou d’un biologiste, l’artiste porte un regard souvent humoristique mais critique sur les relations entre culture et nature. Mark Dion relance les débats sur l’évolution de l’histoire naturelle, le rôle du scientifique et les (re)présentations de la nature et des systèmes écologiques en science dans les musées, les étalages ou les zoos. S’attachant à la déconstruction des représentations culturelles du monde naturel, l’artiste s’interroge sur les relations que nous entretenons, aujourd’hui, avec ce monde. Son travail, qui fait explicitement référence aux cabinets de curiosités, et se nourrit de l’histoire des musées, ne porte pas sur la nature mais sur l’idée de nature. L’artiste collecte des objets ordinaires et spécimens du monde vivant pour les organiser en des installations foisonnantes. Par le regroupement d’éléments aussi divers que squelettes, animaux naturalisés et en peluche, végétaux, bocaux étiquetés ou livres, il crée des espaces complexes, conçus comme des microcosmes et des espaces de fictions scientifiques.

 place de la Liberation

06220 Vallauris

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.