Skip to content

Petite note en passant …

Sonia Dubois nous informe, quand son métier de comédienne lui en laisse le temps, de ce qui l’intéresse dans le monde de l’art de la Capitale. Elle m’avait proposé, avant la Covid-19, des portraits de collectionneurs ou de galeristes, pas atypiques, mais pas non plus ceux dont la presse, tous médias confondus, se nourrit, comme il y a peu, dans Le Monde, le Quotidien de l’Art et d’autres encore, le portrait de Madame Dominique Lévy, déjà propriétaire à New York et dans nombreux lieux dans le monde, qui ouvrait, le 22 octobre 2020, la galerie Levy Gorny à Paris.

Devant la tragique situation du monde du théâtre contraint de mettre fin, entre autres, à ces joyeuses tournées qui amenaient le spectacle dans ce que les Parisiens appellent la Province, Sonia Dubois, pour élever Hippolyte, son fils, s’est donnée, cœur et âme, à l’enseignement auprès des enfants de banlieue, avec les obstacles  que vous n’êtes pas sans ignorer.

Malgré ce travail harassant, Sonia a trouvé le temps de réaliser un entretien avec des collectionneurs amis, Pierre et Isabelle Darras, devenus jeunes galeristes dans le XIème arrondissement de Paris, avec lesquels, pour mon bonheur et le votre, je l’espère, elle a parlé de culture, de l’amour de l’art et des artistes, mais aussi de galeries qui furent pour ce couple de collectionneurs de merveilleux passeurs.

Il ne s’agit plus là de gros sous, de supermarchés de l’art international, mais de l’intelligente sauvegarde d’une facette de l’art français, le second volet de l’Ecole de Paris qu’ils nous invitent à redécouvrir.

Galerie Faidherbe, 18, rue Jean Macé, 75011, Paris.

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back To Top