Skip to content

We Feel Better In the Corner © Bettina Blanc-Penther & Ji-Min Park, La Station

Diane Blondeau
Cécile Bouffard
Marcela Santander Corvalán
Gérald Kurdian
Ji-Min Park
Alisson Schmitt
+
Estelle Bénazet
vernissage le vendredi 4 mars à 18h
avec une lecture d’Estelle Bénazet
et un set de Gérald Kurdian

Une exposition réalisée avec le soutien de la DRAC PACA dans le cadre des résidences temporaires de La Station
Pour cette exposition de sortie de résidence, Bettina Blanc-Penther choisit d’inviter des artistes à travailler autour d’une nouvelle qu’elle a écrite. Protocole récurrent dans sa pratique, Bettina écrit puis efface : « À l’origine de mes travaux, sont des nouvelles que j’écris comme support partitionnel, les mots seront ensuite effacés pour que le
son puisse se charger du sens. »
Secretly Troubled, projet sur lequel Bettina Blanc-Penther a travaillé durant sa résidence à Nice, est une performance dansée, autour de la figure d’un corps morcelé, sorte de Frankenstein a-genré.
L’exposition We Feel Better In The Corner est à la fois complémentaire de Secretly Troubled et autonome : se composant d’un ensemble de dessins, vidéos, peintures et installations, elle propose des réponses troubles, voire troublées, à cette question de la métamorphose.
Secretly Troubled, extrait :
SECRETLY_TROUBLED_Transformation
« There is a worm playing with the shadow of a tree
Two good friends_who’s gonna move first ?
The sun ends up the game, going out
The worm is now on his own, still not moving
I think he was dead long before the game even started. »

« Un ver joue avec l’ombre d’un arbre
Ce sont deux bons amis_ qui bougera le premier ?
Le soleil met fin au jeu en s’en allant.
Le ver est maintenant seul mais ne bouge toujours pas.
Je pense qu’il était mort bien avant que le jeu ne commence. »
VERNISSAGE LE VENDREDI 4 MARS
LECTURE D’ESTELLE BENAZET, BÊCHER SON VISAGE
Bêcher son visage, autre saison, 2021, 48 pages, éditions de la Chambre verte
Bêcher son visage, 2020, 48 pages, éditions de la Chambre verte
Résumé : Une histoire de caresse
Estelle Benazet est une auteure aux multiples mots. Ceux des livres, ceux de la radio, ceux des performances, ateliers, propositions variées où la voix se fait entendre. Elle est la première auteure publiée par Les éditions de La chambre verte.
Née en 1985 en banlieue parisienne, elle vit entre Paris et Tourcoing. Diplômée de l’École d’Arts de Paris-Cergy en 2008, elle écrit des textes indisciplinés, qui sont diffusés à différentes occasions : lectures-performances publiques (Wonder Zénith, How To SupPress University Writing), chroniques radiophoniques (RadioMarais,
Centre Pompidou, Tunnel Tunnel…), revues (AOC.media, Sabir, Laura revue, Sahj Journal, …).

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back To Top